[Édito] Year One

"Il faut que l'on fasse un podcast ensemble !"

Bon, voilà, ça s'était l'idée de base ; c'était il y a plus d'un an et 3 amis décidaient de réaliser quelque chose ensemble.

Nous nous étions rencontrés dans un lieu qui se nommait le "Dudes Bar", il y a de ça plusieurs années, nous avions déjà eu l'occasion de participer à quelques podcasts auparavant, voir même d'en monter un de toute pièce pour le cas d'Alex.

"On va prendre un truc que l'on connaît bien : les bars et la bière !"

Oui, déjà là, ça doit commencer à vous faire sourire... C'est avec ces quelques mots qu'a commencer notre réflexion sur ce qui deviendrait plus tard le podcast Dudes & Beers.

Il est vrai que depuis bien des années, nous fréquentons assidûment les lieux qui brandissent fièrement le petit panneau Licence IV et que notre consommation de bière n'avait d'égale que le nombre de conneries débitées à la minute.

Janvier 2014, premier enregistrement ; à l'arrache, chez moi, Alex entre deux trains pour aller à Bruxelles, la préparation des sujets laissait un peu à désirer, mais les idées de base étaient là.

Sortie de l'épisode quelques jours plus tard, et là, surprise: vous avez été une petite centaine à nous écouter ! Pour un podcast prévu pour n'être écouté par personne, ça faisait beaucoup de monde...

De ce que l'on pensait connaître de la bière, nous avons vite déchanté. Nous avons mis les pieds dans le monde de la bière indépendante et nous y sommes embourbés jusqu'au cou, incapable de s'en extraire.

Quand je pense qu'au début, nous tenions comme acquis, comme la majorité des gens, que l'Amérique du nord n'avait que de la lager sans goût à nous offrir et que nous ne jurions que par les pub irlandais ; nous avons fait du chemin.

Suite à l'apparition d'invité dans l'émission avec Dorothée, la durée des émissions est devenue incontrôlable jusqu'à atteindre des sommets dans l'épisode d'été avec ~3h30 d'enregistrement continu. Le format de base de l'émission devait être de 20 minutes, 40 maximum, on peut dire que ça a un peu dérivé...

Mai 2014, ParisBeerWeek#1 - donc c'est là que ça a commencer à partir en sucette. Les semaines de congé ont été posées, de nouvelles piles dans le micro et nous voilà à arpenter les comptoirs et les salles de brassage pour enregistrer près de 8h d'interview en une semaine. Nous avons discuté avec des dizaines de gens passionnés et passionnants, bu quelques dizaines de bières fabuleuses et dormis une bonne centaine d'heure en continu pour se remettre de ce marathon.

Nous avons découvert ce nouveau pan de la vie parisienne et de la culture brassicole internationale. Nous nous sommes mis à brasser dans ma cuisine pour explorer plus encore ce que l'on pouvait faire avec du grain, de l'eau et du houblon.

Nous avions complètement sous-estimé ce que la réalisation de ce podcast aurait comme implication dans notre vie de tous les jours, de nouveaux bars, de nouvelles boutiques, pleins de nouvelles personnes ; tous ces éléments étaient absents de nos vies il y a un an et ont pris une place tellement importante dans notre quotidien que cela ferait presque peur.

Ce qui est certain c'est qu'aucun retour en arrière n'est plus envisageable, nous nous sommes trop immergés dans ce monde pour pouvoir faire marche arrière et retourner à nos vies précédentes.

Nous avons emmené dans notre folie nos amis, nos parents et nos collègues en leur faisant découvrir autre chose que la blonde ou l'ambrée qui hantent depuis toujours leurs réfrigérateurs.

Nous avons évangélisé et convertit bon nombre de païens dans cette croisade contre le goût pré-formaté et le marketing hurlant !

J'inaugure par la présente la saison 2 des aventures de trois camarades et de la bière, si vous nous écoutez, j'espère que nous avons réussi à vous transmettre la curiosité qui nous a animée jusqu'ici, j'espère que l'on a réussi à vous faire goûter de nouvelles choses, que pour vous la bière n'a plus la même image qu'il y a un an et que vous vous intéressez un peu plus à ce qui se trouve dans vos verres.

Merci à tous pour votre soutien, votre participation, votre aide ou vos conseils ; ça n'aurait pas été pareil sans vous.